LE MOIS DU ROSAIRE

NOUS SOMMES INVITÉS A PRIER

LA VIERGE MARIE

               vierge marie 1

   DU 1° AU 31 OCTOBRE A 17H30

   CHAPELLE DU TRY-AU-CHÊNE

NOUS RECITONS LE CHAPELET

 

 

Tous les vendredis à 15h00 à l'église de   Bousval récitation du chapelet de la Miséricorde

Comment réciter le chapelet

            

 

1.Choisissez une série de mystères selon le jour (voir plus bas). Ensuite, commencez le chapelet par le le Signe de la croix, suivi de la récitation du «Je crois en Dieu» (Symbole des Apôtres).

2.Récitez le Notre Père. Dites un Je vous salue, Marie pour chacun des trois grains.

3.Dites le Gloire soit au Père entre les deux grains.Annoncez le premier mystère et l'intention qui y est associée, et dites le Notre Père.

4.Dites un Je vous salue Marie pour chacun des dix grains.

5.Dites le Gloire soit au Père et laprière de Fatima.

6.Annoncez et méditez le deuxième mystère et dites le Notre Père . Répétez les étapes 6 et 7 pour les 3ème, 4ème, et 5ème Mystères.

7.Dites le SALVE REGINA.

 

Signe de la Croix

Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. Amen.

 Le Symbole des Apôtres

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre. Et en Jésus Christ, son Fils unique, Notre-Seigneur, qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers, le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant, d’où il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois au Saint-Esprit, à la sainte Eglise catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Amen.

 Notre Père

Notre Père qui es aux cieux, que votre nom soit sanctifié, que votre règne arrive, que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donnez-nous aujourd’hui notre pain quotidien; pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés; et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. Amen

Je vous salue, Marie

Je vous salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

 Gloire soit au Père

Gloire soit au Père, et au Fils et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement, maintenant, et toujours dans les siècles des siècles. Amen.

 Prière de Fatima

Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer, et conduisez au Ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

 

 

Salve Regina

Salut, ô Reine, Mère de miséricorde; notre vie, notre douceur et notre espérance, salut. Enfants d'Eve, malheureux exilés, nous élevons nos cris vers vous; nous soupirons vers vous, gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes. Oh! notre avocate, tournez donc vers nous vos regards miséricordieux., et, au sortir de cet exil, montrez-nous Jésus, le fruit béni de vos entrailles. Ô clémente, ô charitable, ô douce Vierge Marie! 

 

 

 

   Texte repris des :« Révélations de Jeanne Le Royer »

Sœur Jeanne le Royer, de la Nativité, religieuse converse des Sainte Claires Urbanistes de Fougères, morte en odeur de sainteté le 15 août, à midi, 1789.

Conversation et confidences Christiques. 

« Tu voudrais ma fille, que J’abolisse les scandales, tous les faux cultes, toutes les sectes qui font ombrage à mon Eglise et injure à la vérité du seul culte que J’ai établi.

Autant vaudrait que Je fisse cesser le péché, qui est la source première et toujours renaissante de tous les désordres, le seul mal au monde, le seul ennemi du genre humain et de Dieu lui-même.

Sache qu’en fait de religion, comme en fait de mœurs, l’homme doit être libre de choisir entre le bien et le mal ; sans quoi Je ne pourrais exercer ni ma bonté ni ma justice.

En effet, si l’homme n’était pas libre dans ses actions, il ne pourrait ni mériter ni démériter, il n’y aurait pas conséquent pour lui ni récompense à espérer, ni châtiments à craindre.

D’ailleurs, un instrument purement passif ne peut me rendre un hommage qui m’honore ; son culte ne serait jamais digne de moi.

De même, s’il n’y avait qu’une seule religion dans tout le monde, quel mérite y aurait-il à la suivre, quand il n’y aurait point de choix à faire et qu’on ne pourrait se comporter autrement ?

Si les hommes n’étaient pas libres de pécher, que mériteraient-ils à s’en abstenir ?

Exempt de concupiscence et de tentations, leur état sur la terre serait celui des Saints dans le Ciel, un état de justice et non d’épreuve, et encore d’une justice aussi peu méritoire qu’elle serait inadmissible. (…)

Suivant ma loi éternelle, l’homme absolument maître de lui-même, doit être tenté et éprouvé pendant un temps.

Ce n’est qu’à cette condition que Je me tiens honoré de l’hommage de son cœur et de ses actions. Je l’ai donc fait maître de choisir et de se déterminer librement en tout ; et c’est pour cela que J’ai permis qu’en tout l’infraction se trouvât, pour ainsi dire, à côté du précepte, et qu’il n’y eut qu’un pas entre la désobéissance et la fidélité.C’est l’ouvrage de ma justice.

Mais il suffit à ma bonté d’avoir fourni à l’homme tous les moyens d’éviter le mal et de pratiquer le bien ; et c’est ce que J’ai fait à l’égard de tous.

« Aucune créature ne sera perdue que par sa faute ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Saint.e.s du jour

Lectures du jour (aelf.org)

  • Évangile : « L’Époux est avec eux » (Mc 2, 18-22)

Actus UP


Revue Mains Ouvertes